Connexion membre
Mot de passe oublié ?


Chasse SEPAQ parc des laurentides

Discutez sur l'orignal, montrez vos photos, vidéos, résultat de chasse, techniques...


Chasse SEPAQ parc des laurentides

Message » 01 Fév 2020, 15:51


plmorissette

Message(s) : 14
Âge : 37
Localisation: Lévis
Zone: 28
Inscrit le : 27 Fév 2016


Bonjour tous le monde j'ai sorti pour le parc des laurentides 3e groupe zone 67 c'est ma première expérience en sepaq avez vous des truc oh conseils. Et es-ce que certains connaissent la zone où je vais?

Re: Chasse SEPAQ parc des laurentides

Message » 02 Fév 2020, 07:38


stephexomax

Message(s) : 2535
Âge : 56
Localisation: Chertsey
Zone: 9 Est, 8Nord
Inscrit le : 25 Oct 2013


ne connais pas cette zone (67) mais un conseil, va explorer la zone au moins deux fois avant d'aller a la chasse et faait une saline et installe une caméra ca vaut la peine.

et explore ta zone de chasse sur google map pour trouver les secteurs prometteurs avant d'aller explorer, c'est ce que j'ai fais et on ne c'est pas tromper (zone 11), on a pas récolter bcp trop chaud et temps du call pas commencer (15 au 20 sept)

on avait fait une saline et 5-6 orignaux en photos.

statistiques de chasse la zone 67
2019: https://www.sepaq.com/resources/docs/rf ... i_2019.pdf
2018: https://www.sepaq.com/resources/docs/rf ... i_2018.pdf
2017: https://www.sepaq.com/resources/docs/rf ... i_2017.pdf
2016: https://www.sepaq.com/resources/docs/rf ... i_2016.pdf

c'est certain ca va te prendre de l'exploration pour trouver les bons spots prometteurs
bonne prospection et bonne chasse..... :514595:

*** viewtopic.php?f=24&t=23218

Re: Chasse SEPAQ parc des laurentides

Message » 02 Fév 2020, 07:58


stephexomax

Message(s) : 2535
Âge : 56
Localisation: Chertsey
Zone: 9 Est, 8Nord
Inscrit le : 25 Oct 2013



Re: Chasse SEPAQ parc des laurentides

Message » 03 Fév 2020, 19:08


Avatar de l’utilisateur

Pierbuck

Message(s) : 958
Âge : 22
Localisation : Dolbeau-Mistassini
Zone: 28
Inscrit le : 7 Août 2011


Bonjour Steph, ce n'est vraiment pas méchant ce que je vais dire mais dire que le call n'était pas commencé un 15 septembre. Désolé, mais c'est impossible à 100%. Non, ce n'est pas réputé pour être les dates "peak" des chaleurs des femelles, mais il y a des déclenchements hormonaux qui sont enclenchés déjà à cette période. Je passe tellement de temps en forêt à mettre des caméras, à marcher et expérimenter, je peux te confirmer à 100 % qu'un mâle avec les bons appels en passant aux bons endroits va répondre dans ces dates là. J'ai approché des orignaux entre les 3 au 10 septembre et tous les plus gros mâles que j'ai approchés sont entre le 3 au 20 septembre. Je ne dis pas que tu n'es pas un bon chasseur mais parfois faut être capable de faire une rétrospective sur ce que l'on a fait au lieu d'accuser le call. Sans rancune et au plaisir.

Re: Chasse SEPAQ parc des laurentides

Message » 04 Fév 2020, 19:01


stephexomax

Message(s) : 2535
Âge : 56
Localisation: Chertsey
Zone: 9 Est, 8Nord
Inscrit le : 25 Oct 2013


Pierbuck a écrit:Bonjour Steph, ce n'est vraiment pas méchant ce que je vais dire mais dire que le call n'était pas commencé un 15 septembre. Désolé, mais c'est impossible à 100%. Non, ce n'est pas réputé pour être les dates "peak" des chaleurs des femelles, mais il y a des déclenchements hormonaux qui sont enclenchés déjà à cette période. Je passe tellement de temps en forêt à mettre des caméras, à marcher et expérimenter, je peux te confirmer à 100 % qu'un mâle avec les bons appels en passant aux bons endroits va répondre dans ces dates là. J'ai approché des orignaux entre les 3 au 10 septembre et tous les plus gros mâles que j'ai approchés sont entre le 3 au 20 septembre. Je ne dis pas que tu n'es pas un bon chasseur mais parfois faut être capable de faire une rétrospective sur ce que l'on a fait au lieu d'accuser le call. Sans rancune et au plaisir.


pas de probleme Pierrbuck..... :514595:

ce n'est pas juste nous autres que le call marchait pas mais pour touts les chasseurs présent en meme temps que nous autres du 15 au 20 sept dans le parc des laurentides et meme avant de partir pour la chasse apres notre enregistrement les guides sur place ont dit, le call ne marche pas du tout du tout du tout du tout!, les guides en revenaient pas......!

ceux qui ont tué ont tué dans les chemin

p.s. j'ai déja fait répondre des orignaux sur le call début septembre au baskaton, on pechait et a un moment donné il y avait des traces d'orignaux sur le sable, j'ai laché qques call pour le fun et ca répondu et ca brassait pas a peu pres dans l'bois

Re: Chasse SEPAQ parc des laurentides

Message » 09 Fév 2020, 21:14


EL DOU

Message(s) : 8
Âge : 60
Localisation: Beauce
Zone: 3 Ouest
Inscrit le : 23 Oct 2012


Laurentides du 15 au 20 septembre, j'irais sans hésiter, dans n'importe quelles zones du P'tit Parc. Les bucks peuvent réagir très bien au call.

J'ai tué un très beau buck (48 po) dans la 76 un 17 septembre. Mon partenaire a récolté un 45 po le 18 septembre, dans les 2 cas les orignaux réagissaient fortement.

PL je t'ai envoyé un MP le 1e février, bonne prospection.

Re: Chasse SEPAQ parc des laurentides

Message » 11 Fév 2020, 17:52


jean-francois gauthier

Message(s) : 1207
Âge : 57
Localisation : Quebec
Zone: 028
Inscrit le : 8 Mai 2011


Tu as parfaitement raison EL DOO.
A cette date les males matures vont tres fortement reagir...
En autant que tu les chasse a la bonne place.
sur le bord de ton lac ,ton étang et ta saline c'a va etre tres tranquille,a moin que ta saline soir directement dans le trou de rut ....ce qui est tres peu probable.
EL DOO les orignaux que tu as tue a ces dates decris nous le contexte ,un peu comment tu as fait ta chasse et la reaction des betes.

Re: Chasse SEPAQ parc des laurentides

Message » 11 Fév 2020, 21:22


EL DOU

Message(s) : 8
Âge : 60
Localisation: Beauce
Zone: 3 Ouest
Inscrit le : 23 Oct 2012


La veille, le 16 septembre, je suis sur le bord du Lac Goulet, zone 76 dans le Parc. Très tôt le matin, le buck réagissait au call très fortement……en 2 mots y était en chri…… Je ne chassais pas comme aujourd’hui, c’est-à-dire call du buck, femelle en oestrus et ratling. Je me déplaçais fréquemment mais pas en plein bois. Je n’ai donc pas été à sa rencontre et les réponses ont cessées après environ une heure.
Plus tard dans l’avant-midi, en retournant au chalet en vélo de montagne, je circule sur le chemin de gravier qui longe le Lac Goulet, je m’arrête pour observer de l’autre côté du Lac en essayant de voir ou l’orignal qui me répondait le matin pouvait se trouver. Croyez-le ou non, je vois un gros buck qui marche sur le bord du Lac le panache brillant au soleil……..un bâtinse de gros buck Je m’en vais donc au chalet chercher mon canot pour préparer ma chasse du lendemain.
Le 17 septembre au matin, je suis déjà sur le Lac à la noirceur. Je longe le bord en direction de l’endroit où j’ai vu le buck la veille. Je lâche des p’tits call pas fort en pagayant tranquillement. Juste avant d’arriver sur la pointe avant la grande baie au nord ouest du Lac, y répond. J’ai juste le temps de me coller au bord et de mettre un pied dans l’eau, je l’entends s’en venir à course dans l’eau. J’ai juste le temps de ramasser ma carabine, y arrive en courant. On est surprit tous les 2, y a jamais arrêter de courir, yé a 50 pieds de moi et je lui tire une balle dans l’épaule. Y continues à course, de droite à gauche en avant de moi, je vise la tête, la balle frappe la base du panache, y va rester écraser là.
Je monte sur la rive pour reprendre mes émotions, je suis dans le thé du Labrador à ceinture. Mon regard se dirige vers la baie, y avait une femelle avec lui, y pouvait ben être fâché. Elle est restée là un bout de temps sans savoir ce qui se passait.
Les calls que je faisais avant d’arriver sur la pointe étaient pas très fort, selon moi ce qui l’a le plus fait réagir c’est le bruit de mon aviron dans l’eau. ……ou la combinaison des deux.
C’est dans le bois que ça se passe, je vous en comte une autre en fin de semaine.

Re: Chasse SEPAQ parc des laurentides

Message » 12 Fév 2020, 11:08


jean-francois gauthier

Message(s) : 1207
Âge : 57
Localisation : Quebec
Zone: 028
Inscrit le : 8 Mai 2011


Merci EL DOO d,avoir pris le temps de nous conter ton aventure de chasse .
c,est le genre d'aventure qu'on oubli jamais.
Je cherche a corroborer certaines de mes observations d'orignaux en date plus hative a partir d'aventure comme la tienne.
Si tu pourrais préciser certaines choses ,ce serait grandement apprécié.
La zone que tu chassais était -t -elle une zone de haute ou basse densité?
En quelle année cela c'est produit?
Le premier matin que tu prend contact avec ce male ,tu avais fais des calls de femelle pour qu'il commence a se manifester ,ou il a simplement commencé de lui meme ?
Quand ,il te répondait ,ou réagissait,c'était sous forme de son un peu comme des cou-bois ,cou-bois....ou c'était plus agressif en forme de ouff ou wooff ....avec du cornage?
Je comprend qu'il est resté dans le meme coin ,pres du lac ,quel genre de foret c'était le coin ou il se tenait?
Finalement ,le matin que tu l'abat ,je te repose les memes questions que sur le premier contact....c'a fait beaucoup de questions...
merci d'avance.
Derniere chose,je comprend que tu as changer tes habitudes de chasse aujourd'hui ,as tu deja abattu des males au cour des dernieres années dans les memes dates ,ou bien tu chasse uniquement dans le libre a la carabine?

Re: Chasse SEPAQ parc des laurentides

Message » 16 Fév 2020, 15:32


EL DOU

Message(s) : 8
Âge : 60
Localisation: Beauce
Zone: 3 Ouest
Inscrit le : 23 Oct 2012


Voici les réponses a tes questions.

C’était une zone à faible densité, ça se passait en 1992 (j’appréhende des commentaires au sujet des changements climatiques, c’est la mode)

La veille c’est moi qui ai fait les premiers calls …..calls de buck.

Ce n’était pas une réponse en cou-bois, la réponse était beaucoup plus agressive, des wouaf qui disait t’es pas le bienvenu. Je n’ai pas entendu de frottage de panache mais je suis persuadé qu’il le faisait.

Le couple se tenait dans une tourbière près du Lac Goulet, la tourbière était entourée d’épinettes.

Le matin de l’abattage, comme je l’écrivais, je faisais des p’tits calls de buck en pagayant. Encore une fois, je suis persuadé que le bruit de l’aviron dans l’eau l’a attisé. Comme la veille, les réponses étaient des wouaf agressif mais pas de frottage, il s’en venait à la course.

Le couple était au même endroit que la veille, de toute évidence cette femelle était ou se rapprochait de son oestrus.

J’ai chassé l’orignal en 1992 pour la première fois. La 2e fois que j’y suis retourné c’était en 2007, du 5 au 9 septembre. Depuis ce temps j’utilise la technique de Michel Breton, je ne suis pas un chasseur de cache. On chasse toujours dans la SÉPAQ. Bien sûr on en a abattu d’autres dans ces dates, encore l’an dernier.

Je vous reviens avec la chasse de 2007.

Re: Chasse SEPAQ parc des laurentides

Message » 16 Fév 2020, 17:41


jean-francois gauthier

Message(s) : 1207
Âge : 57
Localisation : Quebec
Zone: 028
Inscrit le : 8 Mai 2011


Merci beaucoup pour tes reponses EL DOO.
C'est exactement les reponses a laquelle je m'attendais,good.
pour les changements climatique,non ... en ce qui me concerne,moi c'est a partir de 1998 que je me souviens avoir vu les choses commencé a changer.
Une journée de chaleur vers debut d'ocobre ,en 1999 on est tombe a trois de suite a 23 24degré et c'a continué 2011 du 27degré et 2017 ect...
Personnelement ,je crois pas que la chaleur ait une grosse influence sur l'accouplement ,mais par contre la densitée des orignaux 'oui .
J'ai hate de lire ton autre histoire ,tu me donnera les memes details svp.

Re: Chasse SEPAQ parc des laurentides

Message » 19 Fév 2020, 22:22


EL DOU

Message(s) : 8
Âge : 60
Localisation: Beauce
Zone: 3 Ouest
Inscrit le : 23 Oct 2012


En 2007, nous avons choisis la zone 68 du Parc des Laurentides du 5 au 9 septembre. Une zone pas facile à l’époque. Je crois même qu’elle a été fermée quelques années. On devait oublier toute circulation en pick-up sur l’ensemble de la zone. En VTT certains passages étaient périlleux. Nous n’avions pas accès à plus de 30% de la zone, chose que nous avons découvert uniquement lors de la prospection.

Malgré tout, il y avait des signes évidents de la présence d’orignaux. Je la qualifierais à l’époque d’une zone à moyenne densité.

Il y avait un étang à castor le long d’un sentier qui semblait prometteur, on y avait même vue une femelle lors de la prospection. Un orignal y avait été abattu l’année précédente. Notre stratégie était qu’un chasseur surveille cet étang à chaque jour.

Le séjour s’est déroulé sans réponse à nos appels, malgré le fait que nous avons vu des traces fraîches pratiquement à chaque jour. Comme je n’aime pas chassé de façon stationnaire, c’est moi qui ait passé l’avant dernière journée près de l’étang. Temps pluvieux sans vent…..et sans réponse. Appel de mâle, de femelle en oestrus et du rattling. J’ai quand même quitté l’étang en milieu de journée pour aller faire un peu de reconnaissance dans les sentiers à proximité.

De retour à l’étang en début d’après-midi, je m’installe dans mon post avec vue sur l’étang. Une séquence de mâle, femelle en oestrus et rattling au 30 minutes. Camouflé en dessous de mon imperméable, j’attends, j’écoute. À un moment donné, j’entends craquer de l’autre côté de l’étang. Après quelques minutes, je suis en mesure de localiser la provenance du bruit. Tout à coup, j’aperçois un buck qui sort du bois et qui longe l’étang. Quelques secondes plus tard, un 2e buck le suit dans ses traces. Je m’avance à proximité du barrage de castor, me couche à plat ventre et fait feu sur le premier. Il tombe dans ses traces, la chasse est terminée. Le tir s’est fait vers 15h30.

Le pourtour de l’étang était composé d’une forêt mature d’épinette, les orignaux se dirigeaient vers une aulnaie inondée au sud de l’étang. Comme je le mentionnais, la prospection que nous avons fait pendant l’été nous a permis de constater que ce secteur semblait être privilégié par les orignaux.

Je doute que les appels que j’ai fait aient fait réagir ces 2 mâles, ils ne venaient pas dans ma direction. J’étais tout simplement à la bonne place au bon moment.

Re: Chasse SEPAQ parc des laurentides

Message » 19 Fév 2020, 22:30


EL DOU

Message(s) : 8
Âge : 60
Localisation: Beauce
Zone: 3 Ouest
Inscrit le : 23 Oct 2012


En 2007, nous avons choisis la zone 68 du Parc des Laurentides du 5 au 9 septembre. Une zone pas facile à l’époque. Je crois même qu’elle a été fermée quelques années. On devait oublier toute circulation en pick-up sur l’ensemble de la zone. En VTT certains passages étaient périlleux. Nous n’avions pas accès à plus de 30% de la zone, chose que nous avons découvert uniquement lors de la prospection.

Malgré tout, il y avait des signes évidents de la présence d’orignaux. Je la qualifierais à l’époque d’une zone à moyenne densité.

Il y avait un étang à castor le long d’un sentier qui semblait prometteur, on y avait même vue une femelle lors de la prospection. Un orignal y avait été abattu l’année précédente. Notre stratégie était qu’un chasseur surveille cet étang à chaque jour.

Le séjour s’est déroulé sans réponse à nos appels, malgré le fait que nous avons vu des traces fraîches pratiquement à chaque jour. Comme je n’aime pas chassé de façon stationnaire, c’est moi qui ait passé l’avant dernière journée près de l’étang. Temps pluvieux sans vent…..et sans réponse. Appel de mâle, de femelle en oestrus et du rattling. J’ai quand même quitté l’étang en milieu de journée pour aller faire un peu de reconnaissance dans les sentiers à proximité.

De retour à l’étang en début d’après-midi, je m’installe dans mon post avec vue sur l’étang. Une séquence de mâle, femelle en oestrus et rattling au 30 minutes. Camouflé en dessous de mon imperméable, j’attends, j’écoute. À un moment donné, j’entends craquer de l’autre côté de l’étang. Après quelques minutes, je suis en mesure de localiser la provenance du bruit. Tout à coup, j’aperçois un buck qui sort du bois et qui longe l’étang. Quelques secondes plus tard, un 2e buck le suit dans ses traces. Je m’avance à proximité du barrage de castor, me couche à plat ventre et fait feu sur le premier. Il tombe dans ses traces, la chasse est terminée. Le tir s’est fait vers 15h30.

Le pourtour de l’étang était composé d’une forêt mature d’épinette, les orignaux se dirigeaient vers une aulnaie inondée au sud de l’étang. Comme je le mentionnais, la prospection que nous avons fait pendant l’été nous a permis de constater que ce secteur semblait être privilégié par les orignaux.

Je doute que les appels que j’ai fait aient fait réagir ces 2 mâles, ils ne venaient pas dans ma direction. J’étais tout simplement à la bonne place au bon moment.

Re: Chasse SEPAQ parc des laurentides

Message » 24 Fév 2020, 11:46


jean-francois gauthier

Message(s) : 1207
Âge : 57
Localisation : Quebec
Zone: 028
Inscrit le : 8 Mai 2011


Merci EL DOO pour le recit de ta chasse.
Contrairement a ton autre aventure,vous etiez beaucoup plus dans le pré rut a cette periode.
Les orignaux sont plus discret a cette periode ,cependant vous avez consulté les sites d'abattage precedant et avez fait de la prospection qui vous a permis d'identifier un site potentiel que vous avez exploité...
Donc vous avez fait ce qu'il fallait et des fois c'a prend un peu de chance ,surtout quand tu es limité dans le temps.
Mais contrairement a des dates ,entre le 15 au 24 septembre ,vous etiez dans des dates plus difficile ,des dates qui exigent une tres bonne connaissance d'un secteur pour savoir ou sont les orignaux a ce moment .
Salutation.



Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : yeti et 1 invité


Qui est en ligne ?

2 utilisateurs en ligne
1 invité

Maximum d’utilisateurs en ligne: 295
Date: 11 Oct 2018, 20:08

Utilisateur(s) parcourant ce forum : yeti et 1 invité

Anniversaire(s)

Aucun membre ne fête son anniversaire aujourd’hui.

Inscription gratuite Vidéos explicatifs