Connexion membre
Mot de passe oublié ?


Les 36 commandements de la chasse à l'orignal

Discutez sur l'orignal, montrez vos photos, vidéos, résultat de chasse, techniques...


Les 36 commandements de la chasse à l'orignal

Message » 02 Sep 2018, 07:19


Borgia

Message(s) : 1381
Âge : 48
Localisation: Saguenay
Zone: 35e année de chasse
Inscrit le : 17 Juil 2010


Voici un article parut il y a 2 ans écrite par des personnes qui n'ont plus besoin de présentation et qui pourra en aider plus d'un!!
Bonne lecture!!!

Avec ses 175 000 disciples, la chasse à l’orignal est une véritable religion au Québec. Pour vous aider à augmenter vos chances de récolter un de ces grands cervidés, voici 36 des meilleurs conseils de six nemrods qui font partie de l’élite québécoise de la chasse à l’orignal: Michel Breton, Pierre Guilbault, Robert Joyal, Réal Langlois, Serge Lyonnais et Michel Therrien. Certains propos peuvent sembler contradictoires d’un pro à l’autre, mais retenez qu’il y a plusieurs façons de chasser l’orignal et plusieurs écoles de pensées.

1. Assurez-vous qu’il y a de l’orignal sur votre territoire

Même si vous êtes un bon calleur, un excellent pisteur ou le meilleur tireur, s’il n’y a pas de bêtes sur le lopin de terre que vous exploitez, vous ne les ferez pas ­apparaître. Le Québec est immense et il y a beaucoup de kilomètres carrés de terres libres encore disponibles.
Michel Breton

2. Compter sur une saline permanente, bien entretenue, et située près d’un plan d’eau
Pour ma part, j’y mélange du sel sec en cristaux ­enrichi de calcium, de fer, de magnésium, de potasse, de phosphore, de soufre et de zinc.
Pierre Guilbault

3. Localisez les souilles, les frottages et les cornages de l’automne précédent avant l’apparition des feuilles au printemps
Vous saurez ainsi où l’orignal se tenait dans le temps du rut l’année d’avant. Il y a de fortes probabilités que ce site soit encore utilisé.
Robert Joyal

4. Contrôlez vos odeurs
La meilleure façon d’y arriver est de trouver une souille fraîche et de vous rouler dedans. Camouflé olfactivement de la sorte, j’ai pu toucher à des orignaux et provoquer une multitude de bucks. Il existe sur le marché des urines synthétiques de mâle dominant qui reproduisent bien ces effluves.
Réal Langlois

5. Portez des vêtements propres et secs
Un costume humide augmente son odeur. Si vous utilisez des odeurs d’urine ou certains aromes de sapins ou d’épinettes par exemple, utilisez des quantités minimales car ces produits pourraient avoir un effet contraire sur les mâles matures qui ont de l’expérience dans les régions où il y a une pression de chasse importante.
Serge Lyonnais

6. Placez deux blocs de sel sur un même site
Il y a des rangs sociaux chez les orignaux et si un ­sujet plus dominant se trouve déjà sur place, le ­second visiteur hésitera dans son approche. En ­installant deux blocs à une distance d’environ cinq mètres l’un de l’autre, il est possible de voir des «accommodements raisonnables» entre eux.
Michel Therrien

7. Favorisez les sites nourriciers composés d’une forêt de feuillus matures ou d’une forêt mixte
Ce sont les endroits de prédilection des orignaux, qui doivent se nourrir environ huit heures par jour, manger plus de 18 kg de feuilles ou de branches à l’automne, car ils ont besoin de protéines pour se faire des réserves de gras. Une bonne partie du reste de la journée est consacrée à ruminer près d’une aire de repos constituée de sapins et d’épinettes matures.
Michel Breton

8. Vérifiez constamment la trajectoire des vents dominants
Votre senteur ne doit pas trahir votre présence. Vous aurez alors des chances de voir et d’entendre un beau spécimen s’amener vers vous sans méfiance à la suite d’une mise en scène bien orchestrée.
Pierre Guibault

9. Servez-vous des cartes topographiques avec couvert forestier ou IQHO
Ainsi, vous pourrez bien connaître la morphologie du relief et identifier les sites les plus susceptibles d’abriter des orignaux. Recherchez les peuplements résineux matures à dominance de sapins ou d’épinettes qui forment la chambre à coucher, accolés à un mélange mature à dominance de feuillus intolérants à l’ombre, qui compose la cuisine.
Robert Joyal

10. Par temps pluvieux, préconisez la marche en imitant un couple d’orignaux
De cette façon, ils entendront beaucoup moins vos déplacements. C’est la même chose par temps ­venteux, mais en plus, il y a de fortes probabilités qu’ils ne puissent pas percevoir vos vocalises. Profitez-en alors pour vous déplacer à pas feutrés, comme un loup. J’ai déjoué mon plus gros buck au Québec, à l’arc, à moins de sept mètres en me déplaçant de la sorte.
Réal Langlois

11. Prospectez
Cherchez un secteur qui comporte un ancien bûché bordé d’un ruisseau ou d’un plan d’eau, près d’une montagne de feuillus. Les chemins forestiers et les sentiers existants vous permettront de couvrir le plus de distance possible pour découvrir les divers indices comme des pistes fraîches, des souilles, des frottages sur les arbres.
Serge Lyonnais

12. Faites de la chasse fine
C’est de loin l’approche en solo que je préfère. Imitez le comportement de l’orignal en faisant des pauses constantes tout en adoptant un pas relativement lent. Callez en vous déplaçant; cela ajoutera du réalisme à votre stratégie.
Michel Therrien

13. Allouez-vous quelques jours de chasse
Si vous avez de bonnes techniques et êtes persévérant, et que vous improvisez avec les signes que les orignaux vous laissent, la loi de la moyenne finira par jouer en votre faveur.
Michel Breton

14. Soyez fidèles à vos habitudes qui ont déjà porté leurs fruits
L’appel de l’orignal n’a pas vieilli et ne vieillira ­jamais. Les mâles et les femelles posent les mêmes gestes, les mêmes vocalises et les mêmes cris d’appel que leurs ancêtres. Je reste fidèle à mes deux bons vieux cornets d’appel en écorce de bouleau et je me méfie des gadgets électroniques ou synthétiques.
Pierre Guilbault

15. Utilisez vos senteurs d’urine
Après vous être assuré de chasser à bon vent, si un mâle vous répond (ou même une femelle curieuse), n’hésitez pas à répandre par terre et dans les airs des senteurs d’urine ou de phéromones naturelles aussi bien que synthétiques.
Robert Joyal

16. Personnifiez un géniteur
Si vous entendez un orignal mâle ou femelle se lamenter, dirigez-vous en sa direction en personnifiant un géniteur, tout en vérifiant votre vent. Vos réponses de buck doivent être répétitives. Cassez quelques branches au passage et faites un arrêt d’environ une minute à tous les 60 mètres.
Réal Langlois

17. Méfiez-vous de sa vue
L’orignal a une vision limitée, mais vous ne devez pas négliger cet aspect pour autant, car il repère facilement les contrastes et les mouvements inhabituels. Lors de vos déplacements, essayez de rester près des obstacles ou des lisières de bois en bordure des bûchers et des lacs. Ne vous exposez pas à découvert. N’hésitez pas à contourner un secteur quand vous avez détecté sa présence.
Serge Lyonnais

18. Utilisez un bois d’orignal
C’est une technique très efficace. Pour ma part, je suggère l’usage du rattling dans un contexte de déplacement et non pas en position stationnaire. Le cervidé qui agit ainsi se déplace souvent, c’est pourquoi le chasseur aura davantage de succès avec cette approche s’il imprègne du mouvement à son subterfuge.
Michel Therrien

19• Tirez profit du rut
Les mâles sont très vulnérables durant la période de reproduction qui commence vers le début de ­septembre pour s’estomper à la mi-octobre. La ­période où les bucks – surtout ceux dans la fleur de l’âge – sont les plus vulnérables est du 15 septembre au 10 octobre. Tirez-en profit.
Michel Breton

20• Ayez un langage d’amour naturel et vrai
L’intensité de vos cris ne doit pas dépasser 16 ou 17 décibels. Pour ce qui est des petits cris ­d’accouplements, je vocalise pendant environ deux secondes.
Pierre Guilbault

21• Vérifiez votre arme
Les occasions, pour que la lunette de visée ait été cognée ou encore des vis se soient desserrées, sont trop grandes pour ne pas prendre le temps de le faire. Pratiquez aussi vos tirs à 200 mètres afin de contrôler le mouvement de va-et-vient. Réglez votre télescope à un grossissement maximal de 2 ou 3 en forêt pour éviter de n’y voir que du poil lors d’un tir rapproché.
Robert Joyal

22• Sur les terres publiques, faites de petites lamentations avec variations de tonalités, mélangées à des réponses de mâle
Les orignaux matures qui habi­tent les terres ­publiques sont rusés. La pression de chasse est forte et les orignaux sont habitués à la présence des ­humains. N’émettez pas les mêmes grands cris que tous les nemrods utilisent depuis la nuit des temps.
Réal Langlois

23• Faites le moins de bruit possible
Les cervidés ont une très grande acuité auditive. On dit qu’ils pourraient entendre le bruit d’un congénère manger des feuilles à plus de 300 mètres. Fixez donc tous les objets que vous transportez dans le sac à dos, ou votre bretelle de carabine, à l’aide de ruban gommant électrique noir, afin qu’ils n’émettent pas de sons indésirables.
Serge Lyonnais

24• Pratiquez vos vibrations nasillardes
Durant la période entourant le rut, l’appel imitant une femelle sexuellement réceptive est à retenir, mais pour obtenir réellement du succès à l’aide de cette vocalise, vous devez pratiquer en accentuant les vibrations nasillardes. Vous devez éviter d’imiter un son monosyllabique, ce pourquoi les tremblements ou trémolos de la voix sont importants.
Michel Therrien

25• Imitez une femelle en œstrus suivi d’un mâle
Toutes les techniques d’appels peuvent être efficaces, mais c’est selon moi la séquence qui a le plus ­d’impact sur un géniteur. La femelle semble prête pour l’accouplement et le buck donne l’impression de la suivre, ce qui provoque de la jalousie chez les ­autres prétendants.
Michel Breton

26• Faites du rattling
L’orignal possède une ouïe incroyablement fine. Il percevra le moindre bruit significatif comme le ­frottement d’un bois d’orignal contre le tronc d’un ­arbuste. Se croyant en présence d’un rival, il se ­dirigera vers la source du bruit.
Pierre Guilbault

27• Chassez dans les peuplements de résineux quand il fait plus de 18 °C
Prospectez surtout ceux dont le sol est couvert de mousse. La caractéristique de ce type de couvert ­forestier est d’offrir un milieu plus frais où les ­températures peuvent être d’une dizaine de degrés plus bas que la région avoisinante. C’est là que vous trouverez les orignaux de votre territoire.
Robert Joyal

28• Approchez-vous
L’orignal ne voit pas les détails, mais il distingue les formes. S’il est trop loin pour que vous décochiez ­votre flèche, approchez-le sans crainte de l’apeurer, car la silhouette d’un humain de face est quasi ­identique à la sienne. Callez et avancez vers lui en ­balançant de droite à gauche une palette de rattling que vous tenez sur la tête pour donner l’impression que vous avez un panache.
Réal Langlois

29• Soyez patient
L’espérance de déjouer un trophée dépend de vos ­efforts, de votre tolérance, de votre aptitude à garder votre calme lors d’une attente qui peut sembler ­interminable.
Serge Lyonnais

30• Diversifiez vos offensives
Les orignaux fréquentent les plans d’eaux surtout pour manger des plantes et des herbes aquatiques. En raison de leur broutage estival, il y a moins de nourriture à ces emplacements à l’automne. N’hésitez pas à visiter les montagnes, les vallées, les coulées et les savanes fraîches qui sont autant d’endroits à considérer.
Michel Therrien

31• Lâchez prise
Après un ou deux essais infructueux dans un secteur, cherchez ailleurs. N’y retournez pas avant trois ou quatre jours. Prenez toutefois le temps, tous les jours sur l’heure du midi, de vérifier s’il y a des traces fraîches dans les environs. Si c’est le cas, vous pouvez tenter votre chance de nouveau.
Michel Breton

32• N’abattez pas de femelle avec un rejeton
À l’automne, le veau pourra se défendre contre un ours, mais ce ne sera pas le cas en hiver face aux loups. Vous feriez mieux de récolter le veau, car ce faisant, il pourrait y avoir deux orignaux de plus sur votre territoire l’année suivante.
Robert Joyal

33• Dirigez-vous vers l’orignal
Certains mâles dominants sont très rusés et prudents. Ils se déplaceront vers vous, mais arrêteront leur ­progression à une cinquantaine de mètres de votre position et ne bougeront plus. Dirigez-vous alors vers lui comme si vous vouliez engendrer un combat, tout en émettant des cris de buck.
Réal Langlois

34• Caller près des repousses de feuillus de 1,5 à 2 mètres
Ce sont de véritables cafétérias pour les orignaux. On retrouve souvent ce type d’habitats après le passage des coupes forestières, mais également après un ­chablis ou un feu de forêt. En général, les orignaux ne se déplaceront pas au milieu d’une coupe de bois, mais en bordure de celle-ci.
Michel Therrien

35• Frappez violemment votre palette contre un arbre
C’est la chose à faire si vous localisez un couple au loin et que vous avez l’impression que le mâle ne réagit pas à vos avances parce qu’il préfère suivre la femelle qui s’éloigne. Il viendra dans bien des cas faire face au prétendant imaginaire que vous imitez.
Réal Langlois

36• Collectez l’urine d’un mâle à même sa vessie
Et si sa barbiche est odorante, soutirez-la également pour un usage futur. En imbibant son corps dans une souille en automne, l’orignal parfume sa barbiche qui pourra être récupérée et utilisée comme leurre par la suite.
Michel Therrien

Re: Les 36 commandements de la chasse à l'orignal

Message » 02 Sep 2018, 08:17


Avatar de l’utilisateur

Tonyboy

Message(s) : 289
Âge : 42
Localisation: Stoneham
Zone: 18
Inscrit le : 31 Août 2013


Cool, merci du partage.

Re: Les 36 commandements de la chasse à l'orignal

Message » 02 Sep 2018, 20:16


megaloceros

Message(s) : 454
Âge : 57
Inscrit le : 19 Mars 2012


Au point 7 je favorise pas une forêt mature a moins qu'il y a repousse en sous étage.

je favorise les forêts en régénérescence (3-10 ans). La bouffe accessible pour l'orignal est la.

Plus difficile avec le vieillissement de la forêt pour le chasseur, mais s'agit d'évaluer les endroits du subterfuge (Guilbault :roll: ) a employer



Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Pascal99, yeti et 25 invité(s)


Qui est en ligne ?

27 utilisateurs en ligne
25 invités

Maximum d’utilisateurs en ligne: 295
Date: 11 Oct 2018, 20:08

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Pascal99, yeti et 25 invité(s)

Anniversaire(s)

Aucun membre ne fête son anniversaire aujourd’hui.

Inscription gratuite Vidéos explicatifs